Alimentation / Le Club VG

Les mythes sur l’alimentation végétale (#1)

Quels sont les plus grands mythes sur l’alimentation végétale? Je te parle de ces nombreux préjugés sur les végétarien·ne·s et les véganes.

Aujourd’hui, j’ai décidé de m’attaquer à un mythe.

Un mythe qui touche l’alimentation végétale en général.
Ce mythe, je pense que tu le connais.
Peut-être que tu y as cru – ou même que tu y crois encore.

Mais avant, qu’est-ce qu’un mythe?
Selon linternaute.fr :
Un mythe est une « croyance répandue mais infondée. Une légende urbaine. »

Alors oui, des mythes autour de l’alimentation végétale, il en existe plein.
Je pourrais en citer à la pelle.

Mais celui dont je veux te parler aujourd’hui…
Touche au porte-monnaie…

« Manger vegan ça coûte cher! »

« Les végétariens sont riches ».
« C’est un truc de bobo ».
Je pourrais continuer la liste encore longtemps…

Alors, tu le connais?
Es-tu d’accord avec ce préjugé?

Lorsque l’on passe à une alimentation végétale, c’est que – globalement – on s’intéresse enfin à ce qu’on met dans notre assiette.
Qu’on prend conscience de ce que l’on mange.
Qu’on se rend compte de ce qui est bon pour nous, pour notre corps.
Mais aussi pour les autres, les animaux, la planète.
On cherche le meilleur.

On commence donc à se tourner vers des produits de meilleure qualité.
Des produits sains.
On essaie de limiter la nourriture peu qualitative.
Trop transformée.
Trop industrielle.

On peut aussi se tourner vers une alimentation biologique.

Sans pesticides, engrais et autres additifs artificiels.
Une alimentation qui respecte l’environnement, les animaux, les Humains.

Et… qui dit agriculture et produits bio, dit prix plus élevés…
Évidemment.

Partant sur ce constat là, il est évident que le panier moyen sera plus élevé.

Mais le choix d’une alimentation de qualité et biologique…
N’est pas réservé uniquement aux végéta*ien·nes…
Tout le monde peut choisir de se nourrir avec ces aliments.

Manger végéta*ien n’a donc rien de bobo.
On accorde juste de l’importance à avoir une alimentation de qualité.

On peut très bien être végétarien·ne et manger des produits industriels à longueur de journée…
Sans se soucier de sa santé.
En enlevant simplement la viande et le poisson de son assiette.

Ce n’est juste pas réellement en accord avec le fait de prendre soin de soi…
Et l’esprit de l’alimentation végétale en générale…
Mais c’est possible.

Vient ensuite le tour de la viande…

Tu me vois venir ou pas?

Pour contextualiser un peu…
Je travaille depuis quelques mois dans un magasin bio.
Un magasin où nous avons une boucherie, une poissonnerie, une charcuterie, un traiteur…

Je suis amené à faire de la caisse assez régulièrement.
Par conséquent, j’ai le droit à ces chers et tendres morceaux d’animaux sur mon tapis roulant…
Je t’avoue que ça fait très mal au coeur de voir ça arriver devant mes yeux…
Et de devoir le manipuler.
Mais bref, ça fait parti du « jeu », j’ai signé dirait-on.

Tout ça pour dire que…
Pendant la période des fêtes de Noël…
Tu dois t’en douter, mais j’ai vu défiler un paquet de cadavres sur mon tapis.
Et n’ai-je pas été outré de voir les prix exorbitants de ces produits!

J’étais vraiment choqué.

– Petit disclaimer –
Quand je mangeais encore de la viande…
Soit j’achetais du steak haché ou du blanc de poulet en grande surface (pour un prix dérisoire).
Soit c’était ma famille qui achetait les produits plus « luxueux »…

Je n’ai donc été que très rarement familier avec les prix des différentes sortes de viandes et poissons.
Et encore moins issues d’une filière biologique.

Quel ne fut pas mon étonnement de voir ces prix au kilo.
Alors que j’entendais depuis longtemps des « manger végé ça coûte cher ».

Des tranches de saumon à plusieurs dizaines d’euros le kilo.
Des chapons entiers pour un prix tout aussi élevé…

Je crois que je n’avais jamais vraiment mesuré ça avant de devenir végétarien…

Alors oui, la plupart des clients achetant ce genre de produit ont, pour la majorité, dépassé la quarantaine…
Ils ont donc une vie plus stable avec de meilleurs revenus.
Mais ça n’en reste pas moins un fait.
La viande coûte cher.
Qu’elle soit bio ou non.

Est-ce utile que je compare le prix d’un kilo de viande avec…
Un kilo de carottes…
Un kilo de lentilles…
Ou un kilo de riz…

Il existe cependant une exception.

Les produits industriels végétaux, ou « veggie » comme ils aiment les appeler.
Simili-carnés (fausse viande), fauxmages (fromage végétal)…
En plein développement depuis plusieurs années,
les industriels ont trouvé le bon filon pour se faire de l’argent sur la « vague végétale ».
Ces produits tout aussi pratiques que bons (oui je l’avoue), sont pourtant assez onéreux.

Ils remplacent très bien les produits animaux dans une alimentation végétarienne quotidienne.

Attention cependant à ne pas en abuser.
Ils sont chers et sont, je le rappelle, des produits industriels.

Mieux vaut privilégier des produits bruts bons pour la santé…

Comme les légumes, les légumineuses, les oléagineux, les céréales…
On y trouve déjà tout ce dont notre corps à besoin.

Contrairement à la viande dans une alimentation omnivore, ces simili-carnés ne sont pas indispensables à l’alimentation végétale.
Il est donc facile de s’en passer.

À ce stade là, il ne serait pas concevable de dire que l’alimentation végétale « n’est réservée qu’aux riches »…
Car c’est faux.

L’alimentation végétarienne peut être adoptée par n’importe qui.

En faisant attention de choisir de bons aliments (et sans nécessairement consommer du bio à 100%).

Donc ce mythe de « manger végétal ça coûte cher », hop à la poubelle, merci. 🚮

Je trouve qu’il est important de rétablir la vérité sur ces croyances populaires autour de l’alimentation végétale.

Dis-moi quelles sont les idées reçues que tu entends le plus souvent à propos du végétarisme/véganisme?

J’attends tes réponses.
Maxime

[Clique ici pour rejoindre le Club VG et ne pas manquer les prochains emails.]

Pas de commentaires

    Laisse un commentaire